La tête dans le cul

Saint-Valentin : petite guide sympa pour une fête de l’amour féministe et inclusive

Un texte écrit pour La Gazette des femmes.

Qu’on l’aime ou la déteste, il demeure que la Saint-Valentin revient chaque année et qu’elle nous est un peu enfoncée dans la gorge. Tasses à café « Je t’aime », boîtes de chocolats en forme de cœur, dessous sexy : les étalages des magasins à grande surface débordent de produits dérivés reconduisant les clichés associés à l’amour romantique. Dès le jour de l’an et jusqu’à la mi-février, impossible de se mettre à l’abri des codes sociaux qui promeuvent les réalités hétérosexuelles, les rôles genrés et le sacro-saint couple…

Pourtant, la Saint-Valentin peut être célébrée différemment. Avec un peu de créativité, d’ouverture et d’humanisme, il est possible de sortir des sentiers battus et de souligner la fête de l’amour dans la bienveillance et l’inclusion!

Voici donc quelques trucs sympas (et sans prétention) pour une Saint-Valentin moins commerciale et plus humaine, où l’ouverture sur l’autre et l’acceptation sont au cœur (à la cannelle, poudoumtchi!) de cette journée.

L’amour, ce n’est pas juste le couple

Et si on en profitait pour célébrer l’amour en général? Entre sœurs et frères, avec nos ami·e·s, nos parents, des gens qui nous font du bien, peu importe qui — collègues, cousin·e·s, partenaires de yoga, compagnes ou compagnons de marche, name it. Dire « merci ». D’être là, d’être présent·e quand ça va mal et/ou quand ça va bien, d’offrir une oreille attentive et de ne pas juger, par exemple. Et si, pendant cette journée, on en profitait pour être plus bienveillant·e, de façon générale, avec les gens qu’on croise dans la rue, au travail, dans les transports en commun? Il me semble que ça nous ferait collectivement du bien.

Pour lire la suite, c’est ICI!

Partager:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *